Comment récupérer un kbis en ligne ?

Comment récupérer un kbis en ligne ?

Qu’elles soient publiques ou privées, les entreprises constituent les acteurs majeurs de l’économie nationale. Et c’est justement pour cette raison qu’il existe de nombreuses mesures de réglementation afin de leur permettre d’exercer en toute transparence. Mais pour qu’une entreprise puisse exercer en toute légalité, il lui faut disposer de certaines autorisations officielles notamment le kbis. Ce document tire sa source du registre de commerce et des sociétés. C’est en quelque sorte la carte d’identité officielle de l’entreprise. Bien qu’il soit possible d’obtenir son kbis auprès des tribunaux de commerce, la tendance est à son obtention en ligne. Certains prestataires proposent la récupération de kbis en moins d’une heure après la demande.

Qu’est-ce qu’un kbis ?

Le kbis est une attestation officielle qui prouve l’existence juridique d’une société ou entreprise française sur le territoire français. C’est un document extrait du registre du commerce et des sociétés tenu par le tribunal de commerce. Le kbis est considéré comme l’unique carte d’identité officielle d’une entreprise. Cela renseigne bien évidemment sur l’identité du titulaire (personne physique ou morale), son adresse et son activité. Requis lors des appels d’offres ou d’achats de marchandises, le kbis doit être le plus complet possible.

Ainsi, le kbis contient plus précisément les caractéristiques suivant pour une entreprise :

  • le greffe d’immatriculation
  • la raison sociale
  • le numéro d’identification (SIREN)
  • la forme juridique
  • le sigle
  • l’enseigne
  • l’adresse du siège
  • la devise et le montant du capital social
  • la durée de la société
  • le code APE
  • la date de constitution
  • l’adresse du principal établissement
  • l’activité détaillée
  • le nom de domaine.

Le kbis peut être obtenu au greffe du tribunal de commerce qui l’a délivré ou en ligne. Cette dernière option est plus simple car elle permet de gagner en temps et en argent.

Quel est le processus de récupération d’un kbis en ligne ?

Le kbis est un document officiel d’identification d’une entreprise. Il est délivré par le greffe du tribunal de commerce et peut être retiré à tout moment. Cependant, le kbis en ligne est de plus en plus sollicité. Et pour le faire facilement, Kbis.pro est l’un des meilleurs prestataires. Le processus de récupération est simple et se fait en trois étapes.

D’abord, il faut effectuer une recherche de l’entreprise dont on souhaite recevoir le kbis. Le numéro SIREN ou la dénomination sociale de l’entreprise suffit pour effectuer cette recherche. Une fois l’entreprise trouvée, il faut valider les frais de l’extrait kbis puis la méthode de réception du document (mail ou courrier). Après le règlement, la demande de kbis est aussitôt prise en compte avec une possibilité de recevoir le document en moins d’une heure.

Un kbis datant de moins de trois mois est le plus souvent sollicité car retraçant toutes les modifications récentes effectuées par l’entreprise. Et c’est d’ailleurs ce que propose Kbis.pro à tous ses clients. Le kbis envoyé est au format A4 et peut donc facilement s’imprimer et être utilisé dans le cadre des diverses procédures administratives. La récupération en ligne du kbis permet de gagner du temps contrairement à une demande au tribunal du commerce.

Combles d’en France, un expert en aménagement de combles perdus

Combles d’en France, un expert en aménagement de combles perdus

Vous voulez aménager vos combles perdus pour avoir plus d’espace chez vous. Mais vous hésitez pour choisir l’artisan à qui confier les travaux. Découvrez ici un professionnel qui a fait ses preuves à travers de nombreux chantiers menés à bien.

Les combles, qu’est-ce que c’est ?

Le comble, c’est l’ensemble constitué par la charpente et la couverture. Par extension, il désigne l’espace situé sous la toiture. C’est le volume intérieur délimité par les versants de toiture et le dernier plancher. On emploie généralement le terme au pluriel d’où l’appellation ‘‘les combles’’. Les combles sont observés dans les maisons ayant des toitures inclinées. On rencontre ce genre de maisons dans l’ouest et le centre de l’Europe.

Pour la petite histoire, un traducteur de Vitruve a constaté qu’en l’absence de sous toiture, les couvertures n’étaient pas assez étanches pour garantir une ambiance sèche dans l’habitation ni à la conservation des objets. Pour corriger cette insuffisance, il décide d’habiller le plancher du comble d’un enduit de terre grasse. Le comble a donc été sacrifié. Dès lors, plusieurs personnes lui ont emboîté le pas.

C’est ainsi que les combles dégagés ont pu servir de débarras pour certaines maisons et de lieu d’étendage dans les immeubles en ville. Les combles ont donc servi à divers usages jusqu’au jour où l’idée a germé de les aménager pour en faire une pièce à habiter. Pour plus d’informations, rendez-vous sur https://www.combles.com/ .

Combles d’en France, le spécialiste de l’aménagement des combles.

Les travaux qui touchent l’habitation sont non seulement importants, mais aussi délicats. C’est pour cela que vous devez les confier aux professionnels qui ont une expérience avérée dans le domaine. Ainsi, pour exploiter l’espace inoccupé dans vos combles, pour améliorer le confort thermique de la maison, faites appel à Combles d’en France. Il  s’agit d’une agence qui a plusieurs années d’expérience et plus de 15 000 réalisations d’agrandissement de maison à son actif.  La structure a dirigé avec succès plusieurs projets d’aménagement de combles et de surélévations. Avec pour objectif de vous accompagner à atteindre le meilleur résultat en termes d’espacement, de confort et de lumière, Combles d’en France vous propose plusieurs formules de solution.

Vous avez la possibilité de changer la pente de votre toiture ; c’est un changement radical sur votre maison. L’idée est d’ajouter un étage à votre habitation sans que ce soit des combles aménagés. L’ancienne charpente de votre maison est enlevée et une toute nouvelle est posée. Il y  aura donc un étage supplémentaire. Le changement de la pente d’une toiture peut durer entre 6 et 8 semaines. Pas de souci de déménagement temporaire parce que vous allez habiter votre maison pendant le chantier.

Le changement de pente est un peu similaire à la surélévation. La seule différence est que les murs sont un peu élevés dans le cas de la surélévation. Cette dernière peut être totale ou partielle. La rehausse, quant à elle, consiste à rehausser la toiture. Vous pouvez adopter cette formule lorsque vous vous sentez à l’étroit dans votre maison. La rehausse peut être partielle ou totale et s’adapte à tous les types de charpente. Avec Combles d’en France, transformez votre maison suivant la formule de votre choix et profitez pleinement de votre espace.

Et si vous offriez des sacs cabas personnalisés à vos clients ?

Et si vous offriez des sacs cabas personnalisés à vos clients ?

Les sacs cabas personnalisés sont très pratiques et répandus aujourd’hui. Beaucoup d’entreprises en font usage comme objet publicitaire. Vous êtes chef ou responsable commercial d’entreprise. Que diriez-vous de faire cadeau de sacs cabas à vos clients après leurs achats ? Cet article vous montre que ce serait une belle option.

Quelques avantages à offrir des sacs cabas personnalisés aux clients

Après l’achat d’un produit, certaines structures donnent un cadeau à leur client en guise de remerciement. Quel que soit le cadeau que les clients reçoivent comme bonus, cela peut porter le nom ou le logo de l’entreprise. Pourquoi ne pas en faire autant mais en utilisant des sacs cabas personnalisés ?

Un sac cabas personnalisé, qu’on désigne encore par sac shopping, est conçu pour être très résistant. Avec les matières utilisées pour sa fabrication, le sac cabas est plutôt très solide et peut être utilisé plusieurs fois. Vous demandez-vous pourquoi ce sac pour vos clients ? Comme son nom l’indique, le design du sac cabas peut être personnalisé selon vos préférences. Ainsi, vous pouvez inscrire le nom de votre entreprise suivi de votre logo et/ou devise sur tous les sacs cabas que vous donnerez aux clients. Pourquoi ne pas y ajouter des images de quelques-uns des produits que vous commercialisez ? Vous pouvez aussi en faire de même pour des services que vous offrez.

Il s’agit là d’une stratégie marketing très efficace. Après un achat, en offrant un sac cabas personnalisé à vos clients, ceux-ci s’attacheront encore plus  à votre entreprise. Comme on le dit, rien de tel que la satisfaction du client pour le fidéliser ! Vous marquerez donc des points en offrant ces sacs aux clients. Avec le don d’un sac personnalisé aux clients, il n’y a pas que leur satisfaction que vous gagnez. En effet, avec votre marque gravée sur les sacs, vous vous ferez connaître davantage. Voilà un moyen hyper efficace de faire la publicité de l’entreprise et de gagner ainsi en notoriété.

Il existe plusieurs qualités de sac cabas. Il serait bien de varier les designs des sacs que vous offrez aux clients. Pour un lot de  sacs, vous pouvez choisir un motif différent des autres. Vos clients n’en seront que ravis. Comprenez que les sacs cabas personnalisés sont capables d’occuper une place importante dans votre politique de marketing.

Des gammes de sacs cabas personnalisables

Sur le marché, vous trouverez une variété de gammes de sacs cabas personnalisables. Pour la satisfaction de vos clients, il serait bien de leur offrir des produits de qualité. Vous pouvez donc choisir un sac cabas conçu avec du polypropylène. Avec des sacs contenant des fibres de polypropylène, vous pouvez être rassuré de la résistance, l’idéal pour contenir de lourds produits. Lorsque vos clients viennent s’offrir des articles qui pèsent un tantinet, les sacs en polypropylène leur seront pratiques.

En outre, ce type de sacs n’est pas difficile à imprimer et peut être personnalisé sans difficulté.
Vous pouvez, lors de l’impression, utiliser jusqu’à huit différentes couleurs. Le sac cabas est également écologique puisqu’il est recyclable selon la matière de fabrication. Voilà un aspect aussi important que son prix qui s’avère abordable.

 

Combien coûte la formation soudeur ?

Combien coûte la formation soudeur ?

Êtes-vous intéressé par le métier de soudure ? Si c’est le cas et que vous désirez connaître le coût lié à la formation, vous êtes sur la bonne page.

Le type de formation

Il existe plusieurs types de formation dans le domaine de la soudure. Les coûts peuvent varier en fonction de la spécialisation choisie et de la durée de formation. Ainsi, pour une formation comme le TIG (Tungsten Inert Gas) ou le MIG MAG, vous aurez à payer pour une formation d’une semaine ou moins. Le coût varie entre 1 200 et 1 800 euros. Il en est de même pour les autres spécialisations comme la soudure à l’arc électrique ou au chalumeau oxyacétylénique. Avec ces formations, vous pourrez donc vous préparer pour l’examen de la spécialité choisie. Ainsi, vous allez obtenir des certifications qui ont aussi leurs coûts.

Les montants sont, pour la plupart, en-dessous de 1 000 euros. Mais ce coût  varie selon l’examen ou le certificat que vous désirez obtenir. Il est aussi possible de retrouver des formations généralisées qui prennent en compte une grande partie des spécialités précitées. Dans ces cas, le montant avoisine les 5 000 euros. Cependant, vous pouvez opter pour une formation en soudure sur une durée plus longue. Généralement, les centres de formation proposent des cours pour une durée de 6 mois, 1 an, voire  1 an et demi. Dans ce cas, le coût des formations peut pratiquement doubler. Et vous vous retrouverez entre 2 500 3 000 euros pour une formation semestrielle.

Les coûts à l’AFORP

L’AFORP est un centre de formation industriel et technologique qui propose une formation soudeur appelée Chaudronnerie soudage. Vous aurez le choix entre la formation de courte durée et celle sur deux mois de soudeur industriel. Ainsi, au centre de formation de l’AFORP, vous pourrez commencer par une initiation au soudage sur une durée de 5 jours. Cela coûte 1 650 euros HT. À ce prix, ce centre vous propose une initiation au soudage sous argon, TIG ainsi que le soudage à l’arc électrique MIG-MAG. Cette formation est aussi accessible en soudage à l’arc avec électrodes enrobées ou soudage et soudo-brassage oxyacétylénique.

Suite à l’initiation, vous pourrez, pour le même coût et la même durée, choisir des cours de perfectionnement. Les formations et le coût ne diffèrent pas, à l’exception du soudage sous argon TIG. Vous  pourrez peaufiner cette dernière formation en acier inoxydable ou alliage léger. La formation est sanctionnée d’une attestation et vous apprête pour une certification en soudure.

Outre l’initiation et le perfectionnement, l’AFORP dispose d’une formation de 2 mois en soudure industrielle. La formation est sanctionnée d’un certificat CQPM dont les frais sont évalués à 500 euros HT. Les coûts de la formation sont répartis suivant le programme de la formation. Enfin, ce centre de formation industriel et technologique propose une formation de 4 jours en Assemblage des PVC par soudage. Pour un montant de 1 320 euros HT, vous aurez droit à des notions de bases sur le soudage PVC. Ainsi, vous pourrez instaurer ou restaurer une installation de PVC.

Comment choisir le meilleur trotteur pour son bébé ?

Comment choisir le meilleur trotteur pour son bébé ?

Le trotteur fait partie de ces accessoires d’amusement que beaucoup de bébés affectionnent. Mais attention, avant d’opter pour un modèle, des critères indispensables sont à prendre en compte. Il existe sur le marché, plusieurs gammes de trotteurs pour bébé. Pour vous aider à avoir l’un des meilleurs produits, cet article vous est destiné.

Bien choisir un trotteur pour son bébé

La vie de bébé rassemble beaucoup d’évènements mémorables pour les parents : premières dents, premiers mots, premiers pas…  Les premiers pas de bébé se célèbrent assez bien par les parents. Mais ceci n’arrive pas du jour au lendemain. C’est tout un processus de préparation avant de voir un enfant marcher. Et pour cela, le trotteur est l’un des accessoires les plus utilisés.

Les trotteurs avec des patins antidérapants sont ceux à privilégier pour modérer la vitesse de votre bébé. Qu’il soit de type déambulateur ou à assise réglable, le trotteur de votre bébé doit être très confortable. Cela doit lui permettre de jouer tout en faisant travailler ses pieds. Sécurité, confort et stabilité doivent donc vous guider en premier dans le choix de votre trotteur. Le trotteur déambulateur permet à votre bout de chou de pouvoir vite marcher. Mais avec celui avec assise, vous oblige à l’adapter à l’évolution de bébé.

Tous les trotteurs pour bébé sont équipés d’accessoires. Il est donc important de bien choisir ces jouets pour l’éveil de votre enfant. Vous avez le choix entre les jouets chantants, parlants ou simplement colorés. Les trotteurs avec les couleurs vives et variées sont à privilégier  car, ils stimulent le cerveau du bébé. Pour plus d’assurance, consultez les avis déposés par des parents ayant le modèle que vous comptez prendre.

Utiliser un trotteur pour bébé

Le trotteur est cet équipement qui vous permettra de faciliter l’apprentissage de la marche à votre bébé. En tenant compte des critères de sélection, faire le choix d’un bon trotteur est chose simple. Mais une fois chez vous, il est important de savoir utiliser cet équipement. Ainsi, commencez par régler la hauteur du trotteur afin que les pieds du bébé soient bien plats au sol. Cela lui permettra un bon équilibre. Une fois installé dans son trotteur, ayez toujours l’œil sur lui.

La durée d’utilisation du trotteur doit également être surveillée. On recommande généralement des sessions de 15 minutes pour les bébés. Aussi, la sécurité du bébé est fondamentale. Il faut donc éviter de placer le bébé et le trotteur près des endroits à risques (escaliers, pentes, cuisine…). Dans les meilleures conditions, votre bébé profitera de son trotteur pour son développement.

 

Quelques règles pour rédiger sa lettre de démission CDI

Quelques règles pour rédiger sa lettre de démission CDI

Une chose est sûre, il est important d’être heureux dans son travail afin de bien le faire. Lorsque vous êtes en Contrat à Durée Indéterminée (CDI), il peut arriver que vous ressentiez le besoin d’aller voir ailleurs. Quelles que soient les raisons qui motivent vos envies, il y a des procédures à suivre. Donner sa démission est déjà assez délicat. Vous devez donc éviter d’entrer en conflit avec votre employeur. Dans cet article, nous vous donnons des astuces pour bien rédiger votre lettre de démission CDI.

Que savoir sur la démission en CDI ?

Si vous voulez démissionner en CDI, la première chose à faire est de le notifier clairement à votre employeur. Les règles stipulent que vous n’êtes pas obligé de le faire par écrit, même une annonce orale peut suffire. Cependant, afin d’éviter tout malentendu, la meilleure chose à faire est de déposer une lettre de démission. Sachez aussi qu’il y a un délai de préavis pendant lequel vous continuerez à travailler même après avoir donné la démission. Généralement, ce délai est de 3 mois mais tout dépend aussi de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Vous comprenez donc qu’il vous faut écrire et déposer votre lettre de démission en considérant ce délai de préavis.

Comment écrire la lettre de démission ?

Une lettre de démission en CDI est une lettre administrative. Elle doit forcément contenir certaines informations. Votre lettre sera adressée directement à votre employeur ou au service des ressources humaines si l’entreprise en dispose. Il est aussi important de notifier votre démission à votre supérieur hiérarchique. La lettre de rupture de contrat doit contenir les informations suivantes :

  • vos nom et prénom
  • la date à laquelle vous envoyez la lettre
  • le nom de la société dans laquelle vous travaillez
  • le titre de votre poste que vous allez quitter
  • la date à laquelle vous avez commencé à travailler
  • la durée de votre préavis
  • la date à laquelle vous partirez effectivement

Nous n’avons pas parlé du motif de la démission parce qu’aucune règle ne vous oblige à l’écrire. Même si votre employeur vous le demande, vous n’êtes pas obligé de l’inscrire dans votre lettre. Par ailleurs, contrairement au CDD, ici votre employeur ne peut pas refuser votre démission. Une fois que votre préavis est terminé, vous avez la possibilité de partir. Il y a aussi possibilité d’écrire une lettre de démission sans préavis.

Modèle de lettre de démission

Afin de vous guider jusqu’au bout, nous vous proposons un exemple de lettre de démission.

Expéditeur

Nom et prénoms

Adresse

Destinataire

Nom et prénom

Adresse

Objet : Démission de mon poste en CDI

 

Monsieur/ Madame,

Je viens par la présente vous informer que j’ai l’intention de démissionner de mon poste de (…) que j’occupe dans votre entreprise (…) depuis le (…). Comme l’exige la loi, j’ai l’intention de respecter un préavis de (…). Je vous quitterai donc le (…).

Je souhaiterais recevoir le jour de mon départ un certificat de travail, un reçu pour solde de tout compte et une attestation Pôle emploi.

Veuillez accepter monsieur/madame l’expression de ma plus profonde gratitude.

Signature

Nom et prénoms

Communiquer devient plus facile avec Learnship

Communiquer devient plus facile avec Learnship

Nous sommes dans un monde de plus en plus globalisé. Les entreprises n’ont plus seulement affaire aux clients de la zone géographique dans laquelle elles sont implantées. Nous sommes appelés à voyager pour faire des affaires, pour étudier ou faire des découvertes. Pour cela, il va falloir communiquer avec les autres. Communiquer ce n’est pas juste parler mais plutôt se faire comprendre. La langue peut être une grande barrière et il faudra la passer. Pour cela, nous vous proposons un partenaire avec lequel vous pourrez apprendre des langues pour vos entreprises. Il s’agit de Learnship. Dans cet article, nous vous proposons ce partenaire sûr et efficace.

Généralités sur Learnship

L’entreprise Learnship se définit comme une école de langues. Elle a été créée en 2008 par Sushel Bijganath. Les cours se pratiquent entièrement en ligne dans plus de 75 pays à travers le monde. 14 différentes langues sont enseignées par visioconférence. On distingue entre autres le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol… La maison mère de Learnship est à Cologne en Allemagne. Mais elle dispose de filiales dans quelques grandes villes à travers le monde. Il s’agit de Chicago, Paris, Bâle, Munich, Berlin et Stuttgart. Aujourd’hui, Learnship dispose de plus de 200 collaborateurs et de plus de 1 000 enseignants à travers le monde. Comme pour prouver qu’il s’agit d’une entreprise de qualité, Learnship a reçu de nombreux prix.

Pourquoi apprendre une langue avec Learnship ?

Il existe de nombreuses écoles de formation en langues. Chacune d’elle a ses spécificités mais en quoi Learnship est meilleure que les autres ? D’abord avec ce spécialiste, vous recevrez une formation personnalisée. Avant que la vraie formation commence, votre niveau est évalué et vos besoins sont recueillis par un consultant. Cela permettra de vous proposer un programme qui vous est vraiment adapté. C’est toujours mieux d’avoir une formation adaptée à soi au lieu d’être dans une formation globale. En second lieu, grâce à la technologie de Learnship, vous bénéficiez d’une grande flexibilité pour votre apprentissage. En fait, Learnship dispose de salles de classes à la pointe de la technologie. Elles sont fonctionnelles de lundi à dimanche, de 7 h à 22 h. Vous avez donc la possibilité de définir vos horaires de travail en fonction de vos temps libres.

En outre, vous ne travaillez pas avec n’importe qui chez Learnship. L’entreprise vous propose des formateurs qui maîtrisent tous les contours de la langue que vous souhaitez apprendre. Ces formateurs sont non seulement compétents mais sont également nés dans des milieux où les langues qu’ils enseignent sont parlées. Ils ne vous donneront pas que des cours généraux sur la langue. Ils vous donneront aussi des cours techniques en rapport avec votre métier. Vous apprendrez réellement une nouvelle langue utile si vous faites le choix de ce spécialiste. Enfin, Learnship propose aux entreprises une solution particulière. En tant que chef d’entreprise, vous pouvez l’engager pour former vos collaborateurs. Cela vous sera utile si vous envisagez envoyer ces derniers dans des missions à l’extérieur.

Quelles démarches mener pour toucher ses indemnités de chômage ?

Quelles démarches mener pour toucher ses indemnités de chômage ?

Le chômage est l’état d’inactivité forcée d’une personne par manque d’emploi. En France, est chômeur, le salarié qui, après un licenciement, s’inscrit à Pôle emploi et recherche activement un emploi. Il a alors droit à des indemnités de chômage. Quelles sont les démarches à mener pour les toucher ? Dans cet article, nous vous apportons plus d’éclaircissement sur le sujet.

Le chômage en France : le rôle de l’Assedic

En France, le chômeur est une personne âgée d’au moins 15 ans privée d’emploi et qui en recherche un. Sous l’impulsion du Général Charles de Gaulle en 1958, les syndicats de salariés et les organisations d’employeurs ont créé l’Assedic (Association pour l’emploi dans l’industrie et le commerce). L’Assedic a pour missions :

  • d’affilier les entreprises
  • de procéder à l’inscription des demandeurs d’emploi
  • de recouvrer les cotisations sociales et effectuer le paiement des indemnités de chômage
  • d’assurer le suivi et l’accompagnement des demandeurs d’emploi, en collaboration avec Pôle Emploi.

Le droit au chômage

Le demandeur d’emploi en territoire français bénéficie du droit au chômage en cas de licenciement, de congé mobilité, à la fin d’un CDD… Le salarié ayant quitté volontairement son emploi ne peut avoir droit à l’allocation chômage. Mais si au bout de 4 mois, ce dernier ne prétend pas aux indemnités chômage, il pourra demander un réexamen à Pôle Emploi. Ne peut toucher les allocations de chômage que le demandeur d’emploi ayant suffisamment cotisé au chômage. Il doit aussi respecter la durée d’affiliation minimum fixée à 610 heures de travail au cours des :

  • 28 mois qui précèdent la fin du contrat (demandeur d’emploi est âgé de moins de 53 ans)
  • 36 mois qui précèdent cette date (demandeur d’emploi est âgé de 53 ans ou plus).

De la durée de cette affiliation dépend la durée des indemnités chômage.

Avoir ses indemnités chômage

Pour prétendre à l’allocation de chômage, le demandeur doit être inscrit à Pôle Emploi et s’actualiser mensuellement. La plupart des démissions légitimes faites sur la base d’une lettre de démission donnent droits aux allocations. Il y a par exemple les cas de démission pour :

  • suivre un conjoint
  • suivre les parents (moins de 18 ans)
  • avoir été victime d’acte délictueux dans son entreprise
  • effectuer une mission de volontariat d’aide internationale pendant au moins 1 an…

Le demandeur peut aussi simuler le montant de son allocation chômage grâce à l’outil de simulation de Pôle Emploi.

Le calcul de l’ARE

Il est possible au demandeur d’effectuer le calcul de l’ARE (Aide au retour à l’emploi). Le montant de l’allocation est alors calculé en fonction des salaires précédents. Il est notamment égal à 40,4 % du salaire journalier de référence plus 11,92 euros (somme forfaitaire par jour). Un salarié pourrait toutefois quitter son emploi en optant pour une rupture conventionnelle. Cela offre des droits à l’allocation chômage d’un montant identique à celle accordée à la suite d’un licenciement. En cas d’arrêt de travail pour maladie, le salarié peut percevoir des indemnités journalières versées par sa CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie).