Comment calculer son salaire pour un Mi-temps ?

Comment calculer son salaire pour un Mi-temps ?

Être employé à temps partiel dans une entreprise a l’avantage de vous donner une certaine liberté pour faire autre activité. Mais, ce statut présente aussi un inconvénient particulier à propos de votre rémunération qui fluctue souvent. Vous devez maîtriser donc quelques bases pour calculer chaque mois votre salaire. Découvrez comment vous pouvez connaître votre paie si vous êtes sur ce genre de contrat avec votre employeur.

(suite…)

Quelles sont les formations qui sont payées ?

Quelles sont les formations qui sont payées ?

Souhaitez-vous en savoir davantage sur les formations payées ? En effet, pour favoriser l’insertion de bon nombre de personnes en situation d’inactivité, plusieurs organismes comme Pôle emploi mettent en place ces cours. Cependant, il est tout de même important d’avoir connaissance des domaines pour être en mesure de s’y inscrire. Découvrez-les donc à travers ce guide !

Les formations en esthétique et en coiffure

Les formations en soin esthétique et coiffure font partie de celles qui sont payées par les institutions d’aide à l’emploi. Vous pouvez à ce titre vous rendre sur le site fnaseph pour profiter des nombreux conseils qu’ils prodiguent pour faciliter votre retour à l’emploi. En effet, ces types de formations sont parfaits pour les personnes qui ont une passion pour les métiers artisanaux. Vous pouvez choisir de vous faire former dans ces secteurs rémunérés pour pouvoir obtenir votre diplôme professionnel. De quoi vous permettre de vous lancer à votre propre compte et favoriser votre réinsertion.

Les formations culinaires

Dans le lot des cours payés par les organismes de reconversion professionnel, vous pouvez distinguer les formations gastronomiques. Ces derniers sont celles relatives à la cuisine et l’ensemble des arts culinaires que vous pouvez compter dans l’univers de la gastronomie. Vous avez la possibilité de bénéficier d’un accompagnement financier tout au long de votre cursus. Ces aides sont destinées à toutes les personnes éligibles qui souhaitent acquérir des expériences professionnelles en la matière.

Les formations dans le domaine d’assistance médicale et du métier éducatif

L’assistance médicale et le métier éducatif sont des domaines de formation qui sont payés par les organismes d’aide. Vous pouvez par conséquent choisir de vous faire former dans le corps médical pour être en mesure de travailler dans ce secteur à la fin de votre cursus. Les métiers éducatifs quant à eux se rapportent aux formations sur les gardes d’enfants et leurs suivies pédagogiques.

Les formations dans le domaine commercial et numérique

Vous pouvez trouver, parmi les formations payées, celles relatives aux professions commerciales. Au nombre de ces dernières, vous pouvez distinguer les métiers de négociateur, de vendeur, de magasiniers et bien d’autres. Vous avez la possibilité d’opter pour ces formations et finir votre cursus en suivant des cours en marketing digital. Ceci vous permet de lancer votre propre entreprise que vous aurez l’occasion de positionner sur le marché grâce au numérique. Aussi, ces cours proposés et rémunérés par Pôle emploi peuvent être suivis à distance pour favoriser l’apprentissage des personnes depuis leur maison.

Vous avez à présent à votre connaissance toutes les informations sur les différentes formations payées. Vous pouvez vous faire former dans l’un de ces domaines pour faciliter votre reconversion sur le marché de l’emploi.

(suite…)

Comment organiser un déménagement d’entreprise ?

Comment organiser un déménagement d’entreprise ?

Un déménagement n’est pas une chose facile. Cette opération s’avère encore plus difficile lorsqu’il s’agit d’une entreprise. Pour y arriver, il est nécessaire de bien se préparer pour que tout se passe sans déconvenues. Alors, comment organiser un déménagement d’entreprise ? Focus.

Évaluer l’ensemble de vos besoins

Pour bien organiser un déménagement d’entreprise, vous devez d’abord évaluer l’ensemble de vos besoins. Il convient alors de faire une liste de tout ce dont vous avez besoin. Cela dit, que ce soit la taille du nouvel espace, nombre de bureaux, la localisation, etc. vous ne devez rien laisser au hasard. En tenant compte de ces aspects, vous allez déterminer la nécessité ou non d’augmenter votre logistique. Vous pouvez d’ailleurs cliquer ici pour en voir plus d’informations.

Fixer une date pour le déménagement d’entreprise

Il est très primordial d’avoir une date de prévue pour le déménagement. C’est une étape clé, car elle permet de se fixer un rétro-planning de toutes les tâches à faire. De plus, c’est le meilleur moyen de ne rien oublier.

Néanmoins, c’est un travail assez délicat, car vous devez tenir compte de délais exigés, du temps de réponse de certains prestataires (téléphonie, internet, électricité, etc.). Compte tenu de tous ces facteurs, il est recommandé de compter au moins 6 mois pour envisager un déménagement d’entreprise. Toutefois, vous pouvez aussi le faire en 3 mois. Tout dépend de la manière dont vous avez effectué les démarches afférentes.

Réaliser toutes les démarches afférentes

Maintenant que vous avez défini la date de déménagement, il vous faut entreprendre en urgence et en priorité toutes les démarches administratives et légales. Si vous avez des abonnements en cours, pensez à les transférer vers le nouvel emplacement ou à les résilier. Il peut s’agir par exemple du transfert des services, la délocalisation de l’entreprise, etc. Pour ce faire, rapprochez-vous des entreprises spécialisées pour connaître les démarches nécessaires à effectuer.

Autres étapes à franchir

Une fois les démarches réalisées, pensez à trouver la meilleure offre de déménagement. Cette tâche peut se faire en ligne ou directement auprès des entreprises et professionnels du déménagement. Pour ce faire, recensez autant d’offres que vous pouvez. Lisez ensuite les avis d’anciens clients de chaque prestataire puis comparez-les. Cela vous permet de faire le meilleur choix au meilleur prix. Surtout, ne vous précipitez pas sur l’offre la moins chère.

Par ailleurs, si vous êtes une petite entreprise (moins d’une vingtaine), vous pouvez louer des véhicules et organiser votre déménagement vous-même. L’autre étape consiste à vous organiser pour le transfert de vos données. Cela dit, vous devez faire les cartons. Surtout, évitez de faire cette opération le jour du déménagement. Vous risquez de perdre tout votre temps. Faites le tri de vos affaires et n’hésitez pas à jeter tous les documents que vous ne jugez pas utiles.

open to work LinkedIn devez vous l’activer ?

open to work LinkedIn devez vous l’activer ?

LinkedIn est un réseau social qui renferme de nombreuses fonctionnalités. Parmi celles-ci, il y a l’option « open to work LinkedIn ». Cette fonction présente un grand avantage pour ceux qui recherchent de l’emploi. Cependant, certaines personnes se demandent s’il vaut vraiment la peine d’activer cette fonctionnalité. Découvrez ici la réponse à cette question !

(suite…)

Comment assurer un VTC ?

Comment assurer un VTC ?

En tant que professionnel, les risques de faire d’accidents sont plus élevés qu’un conducteur de voiture lambda. Il importe donc de vous faire assurer. Cependant, vous devez suivre quelques facteurs lors du choix de votre assurance. Voici les astuces pour assurer un VTC.

Choisir le type d’assurance adéquat

Il existe deux types d’assurance VTC : l’assurance mono conducteur et l’assurance multiconducteur. Vous devez informer l’assureur si vous prévoyez de faire conduire la même voiture par un ou plusieurs chauffeurs. Ainsi, l’assureur vous propose ses garanties en tenant compte des risques qu’il prend. Sur la plateforme  La Tour Genoise  vous trouverez une liste non exhaustive des garanties possibles.

L’assurance mono conducteur est réservée aux autos entrepreneurs, entreprise individuelle, EURL et SASU. Ces entreprises utilisent le véhicule avec un seul conducteur désigné. En cas de sinistre, l’assurance VTC mono conducteur couvre seulement les sinistres du chauffeur désigné par le contrat d’assurance VTC.

L’assurance multiconducteur est recommandée pour les sociétés qui permettent à plusieurs chauffeurs d’utiliser le même véhicule. Statistiquement, le risque de sinistre est plus élevé pour un usage multiconducteur. Il faut donc informer l’assureur afin qu’en cas de sinistre tous les chauffeurs ayant leur permis soient assurés. Vérifiez qu’il a été mentionné dans les documents que vous avez plusieurs conducteurs VTC afin de rester dans la légalité.

Tenez compte du véhicule de remplacement

En tant que chauffeur VTC, il est indispensable d’avoir un véhicule de remplacement. En cas d’accident, de panne ou d’immobilisation de votre véhicule, vous perdez de l’argent lorsque vous ne disposez pas de véhicule de remplacement. La compagnie d’assurance doit donc financer la location d’une voiture de remplacement ou mettre à votre disposition un autre véhicule du même type. Il s’agit d’un avantage important qui permet à votre business de continuer à tourner et de faire face à vos responsabilités vis-à-vis de la clientèle.

Souscrire à la RC civile professionnelle et à la responsabilité civile circulation

La responsabilité civile professionnelle encore appelée RC exploitation (responsabilité civile d’exploitation) protège le conducteur de VTC en cas de certains préjudices. Il s’agit du préjudice matériel, immatériel ou corporel causé par un client ou un tiers sans que le véhicule soit impliqué.

La RC circulation quant à elle prévoit une protection contre les dommages susceptibles d’être occasionnés par le véhicule. Cela peut être sur une autre voiture, un piéton ou un autre passager du véhicule hormis le conducteur. C’est le minimum de protection que vous pouvez proposer pour une voiture qui sert à des fins de transport à titre onéreux. Mais, vous avez la possibilité d’ajouter la formule tous risques, intermédiaire ou tiers.