Emploi médical à Montréal : un secteur en pleine expansion

Emploi médical à Montréal : un secteur en pleine expansion

Dans les grands centres urbains, il est de plus en plus difficile de se faire une place sur le marché de l’emploi. Les entrevues d’embauche se font de plus en plus rares. Le taux de chômage augmente considérablement chaque jour vu que les universités libèrent au quotidien de nouveaux demandeurs d’emploi. Et la ville de Montréal au Canada n’échappe pas à cette tendance. Le fait qu’elle soit la seconde ville comptant le plus grand nombre d’habitants au Canada n’arrange pas les choses. Pour la moindre annonce d’offre d’emploi, la concurrence est très rude. Mais paradoxalement à Montréal, un secteur d’activité connaît une expansion fulgurante avec un besoin accru de personnel. C’est le secteur médical.  Quels sont les emplois proposés dans le domaine ? Doit-on y postuler par ces temps de crise sanitaire ? Voici un article qui vous apporte des informations sur l’emploi médical.

Quelles sont les raisons qui justifient l’expansion du secteur médical à Montréal ?

Parce que la santé n’a pas de prix, l’emploi médical à Montréal connait une grande expansion. Que ce soit pour enregistrer le rendez-vous d’un patient pour une consultation, une intervention particulière sur le corps ou l’entretien des chambres d’hôpital, le secteur médical de Montréal a besoin de recrues. Avec l’effectif important de la population, la charge horaire de travail est importante. Il n’est pas rare d’avoir des files d’attente très longue pour les consultations. Et le pire, c’est que le constat est général, que ce soit dans le secteur médical privé ou dans les centres publics. En outre, les agents compétents manquent cruellement et les agents de santé disponibles sont très souvent acculés. Ils sont alors contraints d’enchaîner des heures supplémentaires qui affectent grandement la qualité du rendement.

Le système de santé du Canada garantissant des soins gratuits pour tous (sous certaines conditions), les centres hospitaliers sont souvent pris d’assaut. Dans certains centres hospitaliers, un seul médecin peut être amené à accumuler jusqu’à 70 consultations par jour. Dans le pire des cas, il joue à la fois le rôle d’infirmier et de médecin. C’est à  cause de ces réalités que les autorités canadiennes ont pris des mesures pour augmenter étoffer le personnel de santé. Le but est  d’engendrer une bonne planification des horaires de travail afin d’optimiser le rendement du personnel soignant.

À quels postes du secteur médical a-t-on besoin de travailleurs ?

La bonne nouvelle, c’est qu’à Montréal, tous les postes du secteur médical sont à pourvoir en employés. Les différents recrutements ne se limitent pas à un seul profil et ne concernent pas pour un poste spécifique. Que ce soit les postes de médecin généraliste, de médecin spécialiste, d’infirmier, d’orthodontiste, de pharmacien, réceptionniste à l’agent d’entretien etc., les offres sont abondantes. Rendez-vous sur les différents espaces de recherche d’emploi de la ville pour soumettre votre CV.

Également, on distingue une branche du secteur médical qui est très sollicité au vu de la crise sanitaire. Il s’agit bien évidement de la branche de la recherche. En fait, les acteurs politiques canadiens et d’autre pays ont compris que la lutte contre le coronavirus passe par  l’investissement dans la recherche de vaccin contre le virus. Les firmes pharmaceutiques présentent à Montréal et dans le monde recrutent également des médecins-chercheurs.

Et pour finir, les analyses biomédicales sont très sollicitées. C’est la division qui manipule chaque jour les échantillons pour donner des résultats. À l’aide des différends réactifs, les professionnels manipulent les échantillons sanguins pour aboutir au résultat positif ou négatif selon le cas. Dans la lutte contre la COVID-19, la branche des analyses est donc un maillon très important. Et au vu de l’effectif important de la population de la ville de Montréal, le recrutement dans cette division est crucial pour l’efficacité du système sanitaire.

Crise sanitaire actuelle, contexte favorisant

Avec la pandémie du coronavirus, la ville de Montréal connaît une situation sanitaire difficile . La demande, qui était déjà très grande, a accru. Les nouveaux cas de personnes atteintes du virus étant détectées chaque jour, il n’est pas toujours évident de recevoir et de suivre le traitement des différents patients. Pour l’application des recommandations du protocole sanitaire de lutte contre le virus et sa propagation,  le nombre du personnel médical a besoin d’être renforcé. Si vous avez les compétences requises, n’hésitez pas à postuler pour un emploi dans le secteur médical à Montréal.

Quelles sont les formations conventionnées par Pôle emploi ?

Quelles sont les formations conventionnées par Pôle emploi ?

Vous êtes à la recherche d’un encadrement gratuit afin de trouver rapidement un travail convenable ? Alors optez pour les formations proposées par Pôle emploi à travers son programme financé par l’état. Cette dernière permet de bénéficier d’un encadrement de qualité dans plusieurs domaines. Toutefois, il est obligatoire de remplir certaines conditions avant de postuler. Voici quelques formations conventionnées par Pôle emploi.

(suite…)

Comment assurer un VTC ?

Comment assurer un VTC ?

En tant que professionnel, les risques de faire d’accidents sont plus élevés qu’un conducteur de voiture lambda. Il importe donc de vous faire assurer. Cependant, vous devez suivre quelques facteurs lors du choix de votre assurance. Voici les astuces pour assurer un VTC.

Choisir le type d’assurance adéquat

Il existe deux types d’assurance VTC : l’assurance mono conducteur et l’assurance multiconducteur. Vous devez informer l’assureur si vous prévoyez de faire conduire la même voiture par un ou plusieurs chauffeurs. Ainsi, l’assureur vous propose ses garanties en tenant compte des risques qu’il prend. Sur la plateforme  La Tour Genoise  vous trouverez une liste non exhaustive des garanties possibles.

L’assurance mono conducteur est réservée aux autos entrepreneurs, entreprise individuelle, EURL et SASU. Ces entreprises utilisent le véhicule avec un seul conducteur désigné. En cas de sinistre, l’assurance VTC mono conducteur couvre seulement les sinistres du chauffeur désigné par le contrat d’assurance VTC.

L’assurance multiconducteur est recommandée pour les sociétés qui permettent à plusieurs chauffeurs d’utiliser le même véhicule. Statistiquement, le risque de sinistre est plus élevé pour un usage multiconducteur. Il faut donc informer l’assureur afin qu’en cas de sinistre tous les chauffeurs ayant leur permis soient assurés. Vérifiez qu’il a été mentionné dans les documents que vous avez plusieurs conducteurs VTC afin de rester dans la légalité.

Tenez compte du véhicule de remplacement

En tant que chauffeur VTC, il est indispensable d’avoir un véhicule de remplacement. En cas d’accident, de panne ou d’immobilisation de votre véhicule, vous perdez de l’argent lorsque vous ne disposez pas de véhicule de remplacement. La compagnie d’assurance doit donc financer la location d’une voiture de remplacement ou mettre à votre disposition un autre véhicule du même type. Il s’agit d’un avantage important qui permet à votre business de continuer à tourner et de faire face à vos responsabilités vis-à-vis de la clientèle.

Souscrire à la RC civile professionnelle et à la responsabilité civile circulation

La responsabilité civile professionnelle encore appelée RC exploitation (responsabilité civile d’exploitation) protège le conducteur de VTC en cas de certains préjudices. Il s’agit du préjudice matériel, immatériel ou corporel causé par un client ou un tiers sans que le véhicule soit impliqué.

La RC circulation quant à elle prévoit une protection contre les dommages susceptibles d’être occasionnés par le véhicule. Cela peut être sur une autre voiture, un piéton ou un autre passager du véhicule hormis le conducteur. C’est le minimum de protection que vous pouvez proposer pour une voiture qui sert à des fins de transport à titre onéreux. Mais, vous avez la possibilité d’ajouter la formule tous risques, intermédiaire ou tiers.

Comment bien analyser les besoins des employés ?

Comment bien analyser les besoins des employés ?

Pour assurer le bon fonctionnement votre entreprise, il est important de connaître les besoins des employés. Cela peut paraître anodin mais c’est un pilier essentiel pour booster leurs performances et par ricochet accroître votre chiffre d’affaires. Mais comment faire une bonne analyse de ces besoins afin d’en tirer profit ? On vous apporte la réponse.

(suite…)

10 conseils pour trouver son premier emploi

10 conseils pour trouver son premier emploi

La recherche de l’emploi est devenue aujourd’hui très rude. Sur ce marché d’emploi presque saturé, il n’est pas facile de dénicher son premier emploi. Cependant, il existe des astuces qui vous permettront de trouver rapidement un job. Voici ce que vous pouvez faire pour trouver un emploi dans ce dossier.

Se renseigner sur la tendance du marché de l’emploi

Connaître les entreprises en manque de personnels qualifiés est très important. Ce travail nécessaire permet de dénicher les entreprises qui recrutent. Bien sûr, il ne sert à rien de postuler dans une structure qui ne recrute pas. Pour cela, vous devez être proactif.

Cibler les offres d’emploi

Les offres d’emploi sont des moyens par lesquels vous pouvez être embauché par une entreprise. Il existe encore des entreprises en manque de personnel. Généralement, ces enseignes lancent des avis de recrutement via les plateformes. Il existe des sites comme  jobsiamtoday.com sur lesquels vous pourrez vous rendre pour dénicher des offres de recrutement.

Se démarquer des autres candidats

Il existe des dizaines de candidats qui postulent pour une offre d’emploi. Afin de maximiser votre chance, vous devez faire la différence. Pour cela, vous pouvez inscrire votre expatriation, votre engagement, vos passions sportives pour donner de la valeur à votre soft skills.

Rédiger un CV attractif

Votre curriculum vitæ doit être complet, attrayant et honnête. Ce document est votre vitrine scolaire et professionnelle. Vous devez donc prendre le temps nécessaire pour rédiger votre CV avec la dernière rigueur possible. Vous pouvez suivre des astuces pour rédiger un CV gagnant.

Participez au salon

Les salons sont de véritables niches pour trouver un job facilement. Vous pouvez facilement cibler les différents acteurs du marché et les entreprises qui recrutent. Ces regroupements sont aussi une aubaine pour échanger avec les responsables de recrutement.

Préparer votre entretien

Généralement, les recruteurs attendent de leurs futurs employés lors des entretiens des arguments convaincants. Pour cela, vous devez répondre avec précision aux questions posées et avancer des arguments solides. Pour y parvenir, n’hésitez pas à utiliser les outils virtuels.

Soyez motivé

Vos réponses doivent être personnalisées et font preuve de motivation. Il faut toujours relancer votre candidature auprès de certaines entreprises lorsque le poste est toujours vacant.

Soyez flexible

Vous ne devez pas refuser une mission d’intérim ou un CDD par exemple lors de la recherche d’emploi. De plus, vous devez faire preuve de souplesse sur votre salaire.

Opter pour la cooptation

La cooptation est un excellent moyen d’avoir un premier emploi. Elle consiste à ce qu’un salarié d’une entreprise fasse la promotion de votre CV. La cooptation est avantageuse, mais nécessite une mise à jour régulière de votre CV.

Se faire remarquer

Il existe des réseaux sociaux sur lesquels, vous pouvez, vous inscrit. Ces sites sont les plus souvent utilisés par les recruteurs et vous permettront d’être vite repéré par ces derniers.