Comment se calculent les indemnités en cas de licenciement ?

Comment se calculent les indemnités en cas de licenciement ?

Lorsque certaines conditions sont réunies, le salarié peut recevoir une indemnité de licenciement. Comme vous pouvez le lire sur banqueenligneavis.com, elles concernent le statut de l’employé et les motifs de licenciement. Cela dit, voici concrètement comment les indemnités de licenciement se calculent.

Conditions pour recevoir l’indemnité de licenciement

L’accès à l’indemnité après licenciement requiert quelques conditions spécifiques. Il s’agit entre autres du motif du licenciement du salarié et de la situation du salarié à la rupture du contrat. En cas de faute grave ou lourde, l’indemnité n’est pas versée à l’employé.

En revanche, lorsque le licenciement est dû à un motif personnel ou économique, celui-ci reçoit son indemnité. Il en est de même en cas de cessation ou de dissolution de l’entreprise. Pour bénéficier d’une indemnité, le salarié doit justifier d’au moins 8 mois d’ancienneté ininterrompus dans l’entreprise.

Calcul de l’indemnité : cas d’un salarié ayant plus de 10 ans d’ancienneté

L’indemnité se calcule en cas de licenciement à partir des salaires bruts qui précèdent le renvoi. Il est soit égal au 1/4 de mois de salaire par année d’ancienneté jusqu’à 10 ans. De même, il peut être équivalent au 1/3 de mois de salaire par année d’ancienneté après 10 ans. Cela dit, le salaire à considérer pour effectuer les différents calculs est appelé le salaire de référence.

Le salaire de référence se calcule selon la formule la plus avantageuse pour l’employé parmi celles qui suivent. Soit la moyenne mensuelle des 12 derniers mois ou celle des 3 derniers mois. Dans ce dernier cas, le 1/12e du montant de la prime annuelle que l’employé perçoit est considéré. Il s’ajoute à chacun des trois derniers mois de référence.

Par ailleurs, lorsque le salarié a été licencié pour motif de maladie, le salaire de référence est différent. C’est celui des 12 ou 3 derniers mois précédant l’arrêt du travail qui sera cette fois-ci pris en compte. Pour finir, il faut noter que l’ancienneté se calcule jusqu’à la date de rupture effective du contrat de travail.

Calcul de l’indemnité : cas d’un salarié ayant moins de 10 ans d’ancienneté

Pour un salarié ayant fait moins de 10 ans dans l’entreprise, l’indemnité se calcule également à partir du salaire brut précédent le renvoi. Il ne peut en aucun cas être inférieur à 1/4 de mois de salaire par année d’ancienneté. En cas d’année incomplète, il se calcule proportionnellement au nombre de mois complets.

Pour ce qui est du salaire de référence et de l’ancienneté du salarié, les conditions de calcul sont identiques au cas précédent. C’est-à-dire celui du salarié ayant plus de 10 ans d’ancienneté dans l’entreprise.

Peu importe le statut de salarié, son indemnité est en partie exonérée d’impôt sur le revenu. Le montant correspondant à l’indemnité fixée par la convention collective ou la loi est exonéré en totalité. Au-delà de cette somme, l’exonération peut être égale au double du salaire brut perçu l’année précédant le licenciement. Il peut aussi valoir la moitié de l’indemnité de licenciement reçue.

Qu’est-ce qu’une LLC aux USA ?

Qu’est-ce qu’une LLC aux USA ?

Vous avez pendant longtemps rencontré l’acronyme LLC pendant la création de votre entreprise sans savoir de quoi il s’agit ? Aux USA, il existe plusieurs formes de sociétés et la LLC en fait pleinement partie. Accessible à tous, la LLC présente une panoplie d’avantages que vous devez connaître.

(suite…)

Pourquoi payer une maintenance ?

Pourquoi payer une maintenance ?

Comme une voiture, un site web nécessite également un entretien et une protection fréquents. Heureusement que cela est possible grâce à un service de maintenance. En réalité, la maintenance joue un rôle très important dans la mise en place d’un projet web. Elle permet de gérer efficacement le site internet et de faciliter sa progression. Découvrez dans la suite les raisons qui justifient l’achat d’une maintenance.

Pour bénéficier d’un hébergement fiable

Le principal objectif dans la conception d’un site web est sa réussite. En effet, il faut du trafic pour y arriver. Cela suppose que vous devez impérativement trouver un hébergeur de site web. Ce dernier sera plus capable de gérer la charge accrue sur l’interface. Par exemple, le site est sujet à une hausse de trafic résultant d’un article de blog performant. En absence d’un service de maintenance web , vous serez clairement seul à y faire face et à d’autres situations.

Il peut s’agir des éventuelles pannes, d’une protection de données web à restaurer à la suite d’une mauvaise manipulation de votre part. Puis quand cela devient un peu trop compliqué, vous risquez de rester sans plateforme pendant une période. Il est donc préférable de payer une maintenance.

Pour assurer la pérennité du site

Beaucoup de projets web sont aujourd’hui conçus avec des solutions évolutives. Grâce à ces dernières, la gestion des contenus web et de ses modules peut être mise à jour. Cette mise à jour permet de sécuriser le site web, d’écarter ses vulnérabilités et d’améliorer ses performances. C’est alors un point positif puisque cela prolonge la viabilité du site web.

Cependant, lorsque la mise à jour n’est pas effectuée, le site perd tous ces atouts. Faites ainsi appel à une agence de maintenance pour vous accompagner. Les prix d’une maintenance sont pour la plupart justes et raisonnables et varient selon les agences.

Pour gérer des contenus, trois types d’éléments doivent être mis à jour : le core de gestion de contenu, les modules et le thème du site web. Les thématiques doivent aussi être à jour parce que, selon les fonctionnalités développées, ils doivent être adaptés à la nouvelle version du core.

Préparez une migration du site

Au cours du cycle de vie d’un site, il peut arriver un changement d’hébergeur. Ceci implique le passage d’un serveur à un autre. Dans cette situation, effectuer une migration s’avère nécessaire. Concrètement, quand le site arrive dans un nouvel univers, autant dire qu’il vaut mieux s’autonettoyer ; d’où l’utilité de la maintenance. Tout cela, pour éviter les difficultés de comptabilité et les erreurs.

Par ailleurs, certains sites ressemblent à des usines à gaz au fur et à mesure que de nouvelles fonctionnalités sont ajoutées. Celles-ci sont parfois installées pour compléter d’anciennes fonctionnalités devenues insuffisantes ou rétrogradées. L’opération de maintenance est cruciale dans ce contexte, car elle permettra au site web de progresser pour se mettre au pas.

Que faire en absence d’abonnement de maintenance ?

Pratiquement, lorsque vous n’avez pas une équipe de maintenance, il faut d’abord tout faire pour qu’une puce ne vous tombe dessus. Cela signifie qu’on s’attend à ce que le défaut de maintenance ne porte pas préjudice à la plateforme. Ensuite, faites un abonnement auprès des agences respectives. Mieux, souscrivez auprès du professionnel qui a créé votre site web. Assurez-vous d’opter pour une entreprise qui maîtrise vraiment les opérations concernant la maintenance.

Si vous décidez de ne pas utiliser le pack de maintenance, vous devrez appeler votre prestataire de services en cas de problème. Dans ce cas, il effectuera un devis de maintenance pour un site web . La maintenance fait office d’assurance vie du site internet. Elle englobe son bon fonctionnement et sa durabilité.

La création d’un site web est un investissement qui implique une maintenance. Retenez que s’offrir une maintenance présente de nombreux avantages. Elle est recommandée, car elle anticipe sur les risques.

Médaille du travail : Quand et comment

Médaille du travail : Quand et comment

La médaille du travail ou médaille d’honneur est une distinction honorable. Elle vise à primer l’ancienneté et la qualité du travail effectué par les employés dans une entreprise. Il existe différent type de médaille en fonction de l’ancienneté. Ainsi, on peut avoir une médaille argent, vermeille ou une médaille d’or. Mais à quel moment peut-on donc réclamer une médaille du travail et que faire pour l’obtenir ?

Quand réclamer une médaille ?

La médaille du travail est attribuée à tout salarié ou retraité à condition que ce dernier ait au minimum 20 ans d’ancienneté dans l’entreprise où il exerce une fonction. Cette marge prend en compte toutes les périodes d’interruption si le salarié y avait droit. Il s’agit entre autres des congés de stage, des congés de maternité chez les femmes ou des congés octroyés en cas de formation professionnelle.

Toutefois, la médaille du travail peut également être accordée à certaines personnes bien qu’elles ne respectent pas la condition d’ancienneté. Il s’agit notamment des victimes d’accidents devenues inaptes à travailler, des personnes en situation pénible qui anticipent leur retraite ou des travailleurs, mais de nationalité française.

Par ailleurs, le bénéficiant doit être employé dans une entreprise étrangère se trouvant sur le territoire français, soit employé d’un établissement français. Toujours est-il qu’un employé d’une société française à l’étranger peut également en bénéficier.

Comment obtenir une médaille ?

Pour obtenir une médaille du travail, l’employé présentera un dossier contenant certaines pièces. Il s’agit entre autres d’une attestation de service accompli ou un livret, une copie de la pièce d’identité, un certificat de travail et une attention de l’employeur récent. À ces pièces est ajouté le formulaire CERFA 11796 01 pour les résidents en France et d’un CERFA 11797 pour les non-résidents.

Ensuite, il doit déposer la demande. En effet, le résident en France fera son dépôt soit à la préfecture, soit à la DDETS (Direction Départementale en charge de l’Emploi, du Travail et des Solidarités) ou à la sous-préfecture. Le résident à l’étranger quant à lui déposera sa demande à l’ambassade ou au consulat français de leur pays d’accueil. Il faut noter que le dépôt de demande aux départements peut se faire désormais en ligne.

Les médailles sont remises chaque année les 14 juillet et 1er janvier. Pour cela, les pièces doivent être déposées au plus tard le 14 octobre pour être reçues le 1er janvier et au plus tard le 1er mai pour obtenir un retour le 14 juillet. Lorsque la demande est acceptée, l’employeur délivre au salarié un diplôme et un ruban.

Ou passez sa formation permis d’exploitation ?

Ou passez sa formation permis d’exploitation ?

Vous êtes un professionnel ou un particulier travaillant dans un établissement distribuant des boissons alcoolisées ? Vous savez alors qu’il est obligatoire de disposer d’un permis d’exploitation. Cette dernière constitue une formation dédiée aux actuels ou futurs exploitants. Elle leur permet de connaître leurs droits et obligations associés à cette activité. Il existe de nombreux endroits où vous pouvez passer votre formation permis d’exploitation. Voici un choix intéressant.

(suite…)

Comment se former aux métiers de la comptabilité ?

Comment se former aux métiers de la comptabilité ?

Vous venez de décrocher le baccalauréat pro et vous avez envie de devenir comptable. Excellent choix, car 7 entreprises sur 10 ont recours aux services d’un comptable pour la gestion quotidienne de leurs finances. Toutefois, seul un diplôme peut vous donner accès aux métiers de comptabilité et il est octroyé aussi bien par les lycées, les écoles que les universités.

Quel est le contenu de chaque diplôme ? Et que peut-on en faire ?

(suite…)