Quelles démarches mener pour toucher ses indemnités de chômage ?

Quelles démarches mener pour toucher ses indemnités de chômage ?

Le chômage est l’état d’inactivité forcée d’une personne par manque d’emploi. En France, est chômeur, le salarié qui, après un licenciement, s’inscrit à Pôle emploi et recherche activement un emploi. Il a alors droit à des indemnités de chômage. Quelles sont les démarches à mener pour les toucher ? Dans cet article, nous vous apportons plus d’éclaircissement sur le sujet.

Le chômage en France : le rôle de l’Assedic

En France, le chômeur est une personne âgée d’au moins 15 ans privée d’emploi et qui en recherche un. Sous l’impulsion du Général Charles de Gaulle en 1958, les syndicats de salariés et les organisations d’employeurs ont créé l’Assedic (Association pour l’emploi dans l’industrie et le commerce). L’Assedic a pour missions :

  • d’affilier les entreprises
  • de procéder à l’inscription des demandeurs d’emploi
  • de recouvrer les cotisations sociales et effectuer le paiement des indemnités de chômage
  • d’assurer le suivi et l’accompagnement des demandeurs d’emploi, en collaboration avec Pôle Emploi.

Le droit au chômage

Le demandeur d’emploi en territoire français bénéficie du droit au chômage en cas de licenciement, de congé mobilité, à la fin d’un CDD… Le salarié ayant quitté volontairement son emploi ne peut avoir droit à l’allocation chômage. Mais si au bout de 4 mois, ce dernier ne prétend pas aux indemnités chômage, il pourra demander un réexamen à Pôle Emploi. Ne peut toucher les allocations de chômage que le demandeur d’emploi ayant suffisamment cotisé au chômage. Il doit aussi respecter la durée d’affiliation minimum fixée à 610 heures de travail au cours des :

  • 28 mois qui précèdent la fin du contrat (demandeur d’emploi est âgé de moins de 53 ans)
  • 36 mois qui précèdent cette date (demandeur d’emploi est âgé de 53 ans ou plus).

De la durée de cette affiliation dépend la durée des indemnités chômage.

Avoir ses indemnités chômage

Pour prétendre à l’allocation de chômage, le demandeur doit être inscrit à Pôle Emploi et s’actualiser mensuellement. La plupart des démissions légitimes faites sur la base d’une lettre de démission donnent droits aux allocations. Il y a par exemple les cas de démission pour :

  • suivre un conjoint
  • suivre les parents (moins de 18 ans)
  • avoir été victime d’acte délictueux dans son entreprise
  • effectuer une mission de volontariat d’aide internationale pendant au moins 1 an…

Le demandeur peut aussi simuler le montant de son allocation chômage grâce à l’outil de simulation de Pôle Emploi.

Le calcul de l’ARE

Il est possible au demandeur d’effectuer le calcul de l’ARE (Aide au retour à l’emploi). Le montant de l’allocation est alors calculé en fonction des salaires précédents. Il est notamment égal à 40,4 % du salaire journalier de référence plus 11,92 euros (somme forfaitaire par jour). Un salarié pourrait toutefois quitter son emploi en optant pour une rupture conventionnelle. Cela offre des droits à l’allocation chômage d’un montant identique à celle accordée à la suite d’un licenciement. En cas d’arrêt de travail pour maladie, le salarié peut percevoir des indemnités journalières versées par sa CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie).

Communiquer devient plus facile avec Learnship

Communiquer devient plus facile avec Learnship

Nous sommes dans un monde de plus en plus globalisé. Les entreprises n’ont plus seulement affaire aux clients de la zone géographique dans laquelle elles sont implantées. Nous sommes appelés à voyager pour faire des affaires, pour étudier ou faire des découvertes. Pour cela, il va falloir communiquer avec les autres. Communiquer ce n’est pas juste parler mais plutôt se faire comprendre. La langue peut être une grande barrière et il faudra la passer. Pour cela, nous vous proposons un partenaire avec lequel vous pourrez apprendre des langues pour vos entreprises. Il s’agit de Learnship. Dans cet article, nous vous proposons ce partenaire sûr et efficace.

Généralités sur Learnship

L’entreprise Learnship se définit comme une école de langues. Elle a été créée en 2008 par Sushel Bijganath. Les cours se pratiquent entièrement en ligne dans plus de 75 pays à travers le monde. 14 différentes langues sont enseignées par visioconférence. On distingue entre autres le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol… La maison mère de Learnship est à Cologne en Allemagne. Mais elle dispose de filiales dans quelques grandes villes à travers le monde. Il s’agit de Chicago, Paris, Bâle, Munich, Berlin et Stuttgart. Aujourd’hui, Learnship dispose de plus de 200 collaborateurs et de plus de 1 000 enseignants à travers le monde. Comme pour prouver qu’il s’agit d’une entreprise de qualité, Learnship a reçu de nombreux prix.

Pourquoi apprendre une langue avec Learnship ?

Il existe de nombreuses écoles de formation en langues. Chacune d’elle a ses spécificités mais en quoi Learnship est meilleure que les autres ? D’abord avec ce spécialiste, vous recevrez une formation personnalisée. Avant que la vraie formation commence, votre niveau est évalué et vos besoins sont recueillis par un consultant. Cela permettra de vous proposer un programme qui vous est vraiment adapté. C’est toujours mieux d’avoir une formation adaptée à soi au lieu d’être dans une formation globale. En second lieu, grâce à la technologie de Learnship, vous bénéficiez d’une grande flexibilité pour votre apprentissage. En fait, Learnship dispose de salles de classes à la pointe de la technologie. Elles sont fonctionnelles de lundi à dimanche, de 7 h à 22 h. Vous avez donc la possibilité de définir vos horaires de travail en fonction de vos temps libres.

En outre, vous ne travaillez pas avec n’importe qui chez Learnship. L’entreprise vous propose des formateurs qui maîtrisent tous les contours de la langue que vous souhaitez apprendre. Ces formateurs sont non seulement compétents mais sont également nés dans des milieux où les langues qu’ils enseignent sont parlées. Ils ne vous donneront pas que des cours généraux sur la langue. Ils vous donneront aussi des cours techniques en rapport avec votre métier. Vous apprendrez réellement une nouvelle langue utile si vous faites le choix de ce spécialiste. Enfin, Learnship propose aux entreprises une solution particulière. En tant que chef d’entreprise, vous pouvez l’engager pour former vos collaborateurs. Cela vous sera utile si vous envisagez envoyer ces derniers dans des missions à l’extérieur.

Quelques règles pour rédiger sa lettre de démission CDI

Quelques règles pour rédiger sa lettre de démission CDI

Une chose est sûre, il est important d’être heureux dans son travail afin de bien le faire. Lorsque vous êtes en Contrat à Durée Indéterminée (CDI), il peut arriver que vous ressentiez le besoin d’aller voir ailleurs. Quelles que soient les raisons qui motivent vos envies, il y a des procédures à suivre. Donner sa démission est déjà assez délicat. Vous devez donc éviter d’entrer en conflit avec votre employeur. Dans cet article, nous vous donnons des astuces pour bien rédiger votre lettre de démission CDI.

Que savoir sur la démission en CDI ?

Si vous voulez démissionner en CDI, la première chose à faire est de le notifier clairement à votre employeur. Les règles stipulent que vous n’êtes pas obligé de le faire par écrit, même une annonce orale peut suffire. Cependant, afin d’éviter tout malentendu, la meilleure chose à faire est de déposer une lettre de démission. Sachez aussi qu’il y a un délai de préavis pendant lequel vous continuerez à travailler même après avoir donné la démission. Généralement, ce délai est de 3 mois mais tout dépend aussi de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Vous comprenez donc qu’il vous faut écrire et déposer votre lettre de démission en considérant ce délai de préavis.

Comment écrire la lettre de démission ?

Une lettre de démission en CDI est une lettre administrative. Elle doit forcément contenir certaines informations. Votre lettre sera adressée directement à votre employeur ou au service des ressources humaines si l’entreprise en dispose. Il est aussi important de notifier votre démission à votre supérieur hiérarchique. La lettre de rupture de contrat doit contenir les informations suivantes :

  • vos nom et prénom
  • la date à laquelle vous envoyez la lettre
  • le nom de la société dans laquelle vous travaillez
  • le titre de votre poste que vous allez quitter
  • la date à laquelle vous avez commencé à travailler
  • la durée de votre préavis
  • la date à laquelle vous partirez effectivement

Nous n’avons pas parlé du motif de la démission parce qu’aucune règle ne vous oblige à l’écrire. Même si votre employeur vous le demande, vous n’êtes pas obligé de l’inscrire dans votre lettre. Par ailleurs, contrairement au CDD, ici votre employeur ne peut pas refuser votre démission. Une fois que votre préavis est terminé, vous avez la possibilité de partir. Il y a aussi possibilité d’écrire une lettre de démission sans préavis.

Modèle de lettre de démission

Afin de vous guider jusqu’au bout, nous vous proposons un exemple de lettre de démission.

Expéditeur

Nom et prénoms

Adresse

Destinataire

Nom et prénom

Adresse

Objet : Démission de mon poste en CDI

 

Monsieur/ Madame,

Je viens par la présente vous informer que j’ai l’intention de démissionner de mon poste de (…) que j’occupe dans votre entreprise (…) depuis le (…). Comme l’exige la loi, j’ai l’intention de respecter un préavis de (…). Je vous quitterai donc le (…).

Je souhaiterais recevoir le jour de mon départ un certificat de travail, un reçu pour solde de tout compte et une attestation Pôle emploi.

Veuillez accepter monsieur/madame l’expression de ma plus profonde gratitude.

Signature

Nom et prénoms